Projet de création d’un parc industriel chinois dans la région de Rabat-Salé-Kénitra

Suite aux contacts établis entre un groupe d’investisseurs chinois et la Chambre de Commerce, d’Industrie et de Services de la région de Rabat-Salé-Kénitra , et les  réunions de travail qui ont eu lieu aussi bien au siège de cette chambre qu'au siège de l’ambassade de la République de Chine au Maroc, la compagnie Sino-thailandaise  (THAI-CHINESE RAYONG INDUSTRIAL REALTY DEVELOPMENT Co.Ltd.) appartenant au groupe chinois HOLLEY GROUP,  a manifesté son intérêt pour la réalisation d'un projet de grande envergure dans la région de Rabat-Salé-Kénitra.

 

A cet égard, et sur invitation du groupe chinois, M. Abdallah ABBAD, président de la CCIS-RSK, a effectué une visite de travail en Thaïlande pour se rendre compte sur place de la nature et de la dimension d’un projet similaire implanté à Bangkok et pour discuter les termes et les conditions de l’accord devant porter ce projet. 



Le projet consiste en l’aménagement d'un parc industriel de 400 hectares extensibles dans la région de Rabat-Salé-Kénitra similaire à celui qui a été réalisé par le groupe chinois en Thaïlande.

 

Il convient de préciser que le groupe Holley a construit une zone industrielle importante à Amata, près de Bangkok. Lancée en juillet 2005, la zone industrielle est devenue le principal générateur de revenus pour la région de Rayong où plus de 40 entreprises chinoises qui fabriquent des matériaux à énergie renouvelable, des accessoires automobiles et des gadgets électroniques ont déjà démarré leur production.  Ensemble, ces entreprises ont investi environ 1,5 Milliard de dollars et créé plus de 10 000 emplois pour la population locale. La valeur de sortie de la zone a déjà atteint 4,3 milliards de dollars, tandis que le montant payé en impôts a dépassé 70 millions de dollars.

 

Au cours de sa visite, M. ABBAD s’est d’abord entretenu avec l’Ambassadeur de Sa Majesté Le Roi à Bangkok qui l’a encouragé à concrétiser  ce projet et promis d’apporter son soutien auprès des responsables Sino-Thailandais. D’autre part, plusieurs réunions ont eu lieu au siège de la société chinoise « HOLLEY GROUP »  avec plusieurs responsables à différents niveaux qui ont tous montré leur disposition et leur volonté d’investir dans la région de Rabat en apportant le financement nécessaire et le savoir-faire adéquat.

 

En marge de ces discussions, M. ABBAD a pu se rendre compte, à travers les visites effectuées dans différentes usines appartenant au groupe des capacités techniques  importantes de ce groupe et de l’apport bénéfique que pourrait constituer un tel projet, d’autant plus que les entreprises chinoises sont prêtes à démarrer leurs activités dès que la viabilisation de la zone en question aura été achevée. En effet, l’ensemble des parcelles seront occupées et devront, à terme, assurer plus de 10.000 emplois à la main d’œuvre locale dans plusieurs secteurs comme l’énergie solaire, les fibres optiques, l’électronique numérique et d’autres domaines.