Le Président de la CCIS-RSK en visite de travail à Nouakchott.

Sur invitation du Président de la Chambre de Commerce d’Industrie et d'Agriculture de Mauritanie , M. Abdallah ABBAD, Président de la Chambre de Commerce d’Industrie et de Services de Rabat-Salé-Kénitra a effectué une visite de travail du 2 au 5 Octobre 2019 à Nouakchott.

 

Au cours de cette visite, les deux présidents ont tenu une séance de travail avec Monsieur l’Ambassadeur de Sa Majesté le Roi du Maroc à Nouakchott et ont abordé les relations économiques et commerciales entre les deux pays et des perspectives de leur développement, notamment dans le cadre de la dynamique créée par la ZLECAF.

 

D'autre part, M. ABBAD a été reçu en audience par le Ministre Mauritanien du Commerce et du Tourisme; Les échanges au cours de cette entrevue ont essentiellement porté sur les secteurs imports/exports et du développement d'activités touristiques.

 

Les deux Parties ont eu une réunion de travail au cours de laquelle les discussions ont porté sur la mise en place d'un cadre de collaboration et d’échange entre la Chambre de Commerce d’Industrie et de Services de Rabat-Salé-Kénitra et la Chambre de Commerce, d’Industrie et d’Agriculture de Mauritanie.Ainsi, les deux parties :

 

.Conscientes de la nécessité de mutualiser leurs moyens matériels et immatériels pour le développement d'une offre de services de qualité ,

. Désireuses de faire profiter leurs ressortissants des opportunités d'affaires dans les deux sens ,

. Convaincues de l'urgence d'une mise à niveau en vue de rattraper leur retard en matière formation qualifiante,

. S'inscrivant dans le cadre des orientations de leurs gouvernements respectifs ,

. Saisissant l'opportunité du lancement de la ZLECAF,

Décident d’un commun accord de mettre en œuvre les moyens nécessaires pour une coopération durable et fructueuse dans les domaines suivants :

 

* Une formation répondant aux besoins du marché de l'emploi et adaptée aux nouveaux métiers.

* Un accroissement des échanges commerciaux notamment par la création de ports secs au niveau des frontières pour permettre la fluidité des échanges commerciaux.

* L'installation d'un portail des échanges, en temps réel, de toutes informations pouvant être utiles aux opérateurs et professionnels des deux parties.

* La création d'une commission mixte pour veiller à la réalisation de ces projets et devant se réunir au moins une fois par trimestre.

 

Par ailleurs les deux parties ont convenu d’oeuvrer auprès de leurs gouvernements respectifs pour résoudre les problématiques liées à la question du visa et au droit de passage des marchandises.


NOUAKCHOTT